Article : KABOOM

Publié le par Chloé Bouducon

936full-kaboom-poster-copie.jpg

Synopsis :

Smith, 18 ans, sexualité non déclarée, mène une vie débridée d'étudiant sur un campus Californien : fêtes arrosées avec sa meilleure amie Stella, parties de jambes en l'air avec la nympho London, béguin pour son colocataire Thor, surfeur au corps musclé.

Un rêve récurrent et mystérieux le tourmente ...un soir alors qu'il rentre chez lui sous l'emprise d'une substance illicite, il croise LA jeune fille rousse qui occupe ses songes et assiste impuissant à son assassinat par des hommes dotés de masques d'animaux. Les jours suivants il croit à des hallucinations, néanmoins de telles situations étranges se multiplient. Smith tente alors de prouver qu'il ne sombre pas dans la folie, et découvre que son énigmatique rêve est bien plus qu'un simple rêve...

 

Mon avis :

Fans de la série britannique Skins réjouissez vous! Vous avez aimé suivre les délires et « badtrips » d'une jeunesse anglaise avide de drogues et de sexe, vous aimerez suivre le quotidien de ce jeune américain. Situons le contexte : Kaboom a été projeté à la séance de minuit au dernier festival de Cannes. Aucune pudeur. Quelle soit physique – pour une fois la gente féminine n'est pas en reste, rincez vous les yeux mesdemoiselles! - ou moral; puisque c'est sans hésiter que le protagoniste couche avec la ou le premier venu entreprenant. Va-t-il réussir ses exams, nan là ce n'est pas le propos. A noter que le niveau des facultés américaines doit être relativement faible puisque Thor, le prototype du surfeur californien : grand, blond, bronzé aux yeux bleus et à la musculature parfaite, est loin mais très loin d'avoir inventé l'eau chaude!

L'intérêt réside t-il dans les mésaventures sexuelles de Smith? Où va le mener sa relation avec London? Thor est-il gay? Oliver est-il enfin le garçon qu'il attend? La réponse est Non. Kaboom n'est pas un Teenmovie ordinaire. La prouesse de Gregg Araki est de détourner nos attentes. Nous nous laissons voguer au grès des trips du réalisateur et acceptons qu'une sorcière lesbienne sexuellement insatiable côtoie un sosie du Christ trentenaire encore à l'Université, un gourou grimé en Jules César ou des kidnappeurs a tête de tigres, de girafes ou de lions. Car nous acceptons que ce film défie la réalité et les canons de l'écriture cinématographique. Admirateur de David Lynch, Gregg Araki brouille les pistes du linéaire puisque l'onirisme se mêle à la trame principale. Le réalisateur n'hésite également pas à user de raccords loufoques : du volet à l'image qui se brise; d'ULTRA gros plans, ou de terribles ralentis. Cependant la comparaison avec son ainé se nuance : Kaboom contrairement à – entre autres- Mulholland Drive est dopé à l'extasy ! 1H30 à un rythme effréné, avant de s'achever dans un « KABOOM! »

Qu'en est-il de la prestation de ce casting inconnu? Plus que satisfaisant! Thomas Dekker, l'interprète de Smith à un bel avenir devant lui. Âgé de 23 ans il démontre plus qu'un visage d'ange et est particulièrement convaincant en Gay faussement timide. Le film dans son entier est pensé pour mettre en valeur le charme juvénile des protagonistes, par la frontalité du cadrage et les gros plans, les images colorées et contrastées et une musique envoutante sur laquelle les mouvements semble ralentis. Les dialogues crus, sans être vulgaires, accroissent la constante tension sexuelle.


kaboom_2-copie-copie-1.jpg


Conclusion : 

Kaboom est à prendre au second degré sous peine – comme les ados assis dans le fond de la salle lors de ma séance– de se moquer des choix diégétiques et esthétiques. Marre de la traditionnelle comédie juvénile! (Bye Bye Zac Efron !) Ce film est pour toi! Attends toi à être surpris! « KABOOM »

 

936full-kaboom-screenshot-copie-copie-1.jpg

 

En toute objectivité

  5/5

  "Et Vous?"

(copyright Josaudio)

 

308 jours déjà

187d8f1d3a382c983a0c2e39eadda8b220080606090341 copie



Publié dans Ciné

Commenter cet article

Soichiro_damma 03/11/2010 17:07


Cuwa? un film sans le moindre zombie ou ninja qui se ramasse un 5/5, c'est impossible, mensonge, canellonie.
Grand max 3.42/5


Chloé Bouducon 03/11/2010 22:00



Nan mais ça baise comme des lapins et là ça merite 5/5!


Mais même avec + de sérieux c'est un très bon film!



Mavieestgreat 03/11/2010 16:14


Très bien, je mate ça le plus tôt.