Article : Monsters

Publié le par Chloé Bouducon

7ème article pour http://serial-gamer.fr/

 

600full-monsters-screenshot.jpg

 

Synopsis :
Quand la NASA découvre l’éventualité d’une vie extra-terrestre dans notre système solaire, une sonde est envoyée afin de prélever des échantillons. Malheureusement, elle s’écrase au-dessus de l’Amérique centrale lors de son voyage de retour. Peu après, de nouvelles formes de vie apparaissent dans la zone du crash et la moitié du Mexique est mise en quarantaine, considérée comme une zone contaminée. Six ans plus tard, les armées américaines et mexicaines se battent encore pour maîtriser les « créatures »… Un photographe est chargé d’escorter une jeune femme à travers cette zone dévastée. Seuls sur la route, ils vont tenter de rejoindre la frontière américaine…

 

monsters.jpgMon avis :
Il est bon genre de réaliser un film de genre sans apercevoir la source de la peur : The Blair Witch ProjectParanormal ActivityCloverfieldMonsters est , en un sens, dans cette lignée. Les créatures sont aperçues furtivement par leurs ombres, ou dans les écrans de télévision sur lesquels défilent en boucle des images d’attaques. Plus que le gigantisme de ces pieuvres – qui rappelle les extra-terrestres de la Guerre des Mondes – l’accent est mis sur les ruines et les paysages dévastés où déambules le photographe et la jeune fille. Monsters jouit d’un réalisme a coupé le souffle. Gareth Edwards, réalisateur (qui signe ici son premier long métrage), scénaristes, chef décorateur et directeur de photographie a ,malgré un petit budget, produit une belle oeuvre où les effets numériques se marient aux décors naturels; dans la lignée d’un District 9, désormais référence en science-fiction réaliste.

Ainsi, la science-fiction n’est qu’un prétexte pour conter la rencontre de deux personnages que tout semble opposer. Une fille à papa sensible, magnat de la presse et un photo-reporter à la recherche de LA photo choc. Deux âmes terriblement seules et en errance. Monsters, un film sur l’humain et sur le communautarisme. Les Etats Unis bouclent leurs frontières et bombardent sans scrupule. Les Monters ne sont pas qui on croit… En effet un mexicain explique que si on ne les attaque pas, les créatures ne sont pas dangereuses. En témoigne la sublime scène où deux d’entre elles semblent copuler sous l’oeil ému des deux américains. La société contemporaine, ses constructions de beton, ne sont pas à l’abri des forces de la nature, ou ici extra-naturelles; puisque cette dernière scène se déroule bel et bien sur le sol américain, sur le parking d’une station service; symbole même de l’Amérique; tandis que les temples mayas culminent toujours sur la forêt à perte de vue (la forêt et le mur de béton…)

 

Conclusion :
Monsters est un road movie poétique à la réalisation soignée, où deux personnages retrouvent le sens de la vie malgré la désolation ambiante. Même en temps de guerre, il reste de l’humanité et c’est beau!

 

19511468.jpg-r_760_x-f_jpg-q_x-20100916_021424.jpg

 

En toute objectivité

  4/5

  "Et Vous?"

(copyright Josaudio)

 

 345 jours déjà

Publié dans Ciné

Commenter cet article

Mavieestgreat 13/12/2010 14:29


J'ai eu un bug et ai confondu avec Monster (avec Charlize Theront). En tout cas tu m'as donné envie.


Chloé Bouducon 13/12/2010 20:00



XD


merci c'est un bon compliment